Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 01:16

Les hôpitaux militaires durant la Première Guerre mondiale font l'objet d'une exposition en novembre à la gare haute du funiculaire. Arrière-garde du front de Somme , ils pouvaient accueillir jusqu'à 10 000 blessés.
D'aujourd'hui au 30 novembre, une importante exposition installée à la gare haute du funiculaire propose un regard porté sur les hôpitaux militaires de la première guerre mondiale. Car, sa proximité avec le front de la Somme, son port et sa gare avaient donné à la ville du Tréport tous les atouts nécessaires pour recevoir les hôpitaux militaires durant la première guerre mondiale.
L'hôtel Trianon, le Golf Hôtel, tout le quartier des Terrasses alors inhabité ont accueilli une base britannique majeure pouvant recevoir jusqu'à 10 000 soldats blessés ou convalescents. « Qui s'en souvient ? Peu de monde. Les vestiges ont disparu », constate Bruno Garraud, l'un des réalisateurs de cette exposition. « Il ne reste dans le paysage que deux cimetières côte de Dieppe et au Mont Huon. Ils abritent les 2 850 soldats traités au Tréport qui n'ont pas survécu à leurs blessures.
Le projet de braquer un projecteur sur cette période dramatique de l'histoire vient de loin.
Soixante photos en relief seront projetées
Avec Ridha Arfa, autre cartophile passionné, Bruno Garraud a mis sur pied une exposition comprenant 250 photos réparties sur 63 panneaux qui permet de découvrir le quotidien des blessés et du personnel soignant. Visible durant tout le mois de novembre à la gare haute du funiculaire cette exposition, par son ampleur, par sa forme, constitue une première dans la région.
Les photos et les documents, par exemple, rassemblés sur un même thème comportent tous un texte en double version française et anglaise.
Un ouvrage photographique de 104 pages, comprenant une sélection de clichés, dont certains ne figurent pas dans l'exposition, sera mis à la disposition du public.
Le 11 novembre, date emblématique, une projection de soixante photos du front et de l'arrière front commentée par Bruno Garraud permettra une vision en relief grâce au port de lunettes spéciales. Le même jour, le nouveau monument aux morts de l'esplanade Serge-Reggiani, dédié à la paix, sera inauguré par la municipalité, partenaire très actif du montage et de la réalisation de toutes ces initiatives auxquelles vont être associés les élèves des écoles élémentaires, des collèges et des lycées.
Enfin, la pièce « L'horizon bleu » sera jouée le 14 novembre à 20 heures à la salle Serge-Reggiani.
Le but poursuivi par Ridha Arfa et par Bruno Garraud n'est pas de présenter l'étude exhaustive de l'histoire et du fonctionnement du camp des Terrasses. Ils ont surtout cherché à rester à hauteur d'homme, à se concentrer sur des histoires individuelles, des faits divers, des écrits d'époque tels que courriers, journaux intimes, presse régionale. Bruno Garraud parle « de saveur, de coloration d'un sujet qui par ailleurs peut se révéler bien noir ».
Il ajoute : l'ambition de l'exposition est de restituer une certaine ambiance, mélange d'insouciance et de tristesse où se côtoient souffrance et légèreté. Un mode où transparaît l'humanité d'hommes et de femmes au contact plus ou moins proche avec la brutalité de la guerre .
De notre correspondant

JACKY MAUSSION
http://www.courrier-picard.fr/


Une-scenographie-en-allusion-a-l-Historial-de-Peronne_reference.jpg
                                Une Scénographie en allusion à l'historial de Péronne
Partager cet article
Repost0

commentaires

margarita 20/01/2009 18:54

Cher Monsieur, Monsieur Rossignol Chevalier de la Legion d´Honneur pendant la Grand Guerre a travaillé avec l´oncle de ma mère ici à Madrid pendant 1930-1940. Parmi ses papiers personnels on a rencontrer le diplôme de monsieur Rossignol et autresdocuments qui montre sa participation et sa reconnaissance par l´etat francais Si vous connaissiez à sa famille ou quelqu´un qui soit interessé je vous prie de me contacter dans le email arrayanc@yahoo.es

Margarita Dominguez

Phil 21/01/2009 15:08


Avis aux personnes concernées !


Viviane 03/11/2008 11:55

Bonjour Phil, justement hier, la dépêche du Midi consacrait 2 grandes pages à cette guerre et il y a des tas de détails qui m'ont fait soupçonner qu'on était loin de tout savoir
Bonne journée
amitiés
Viviane

Phil 04/11/2008 08:26


On n'imagine plus toute l'horreur que cela a pu être !


aliciabx 03/11/2008 08:33

Quel recueil de mémoire. J'aime beaucoup ce blog, décidement.

Phil 03/11/2008 11:00


Merci, j'aime beaucoup le tien aussi !


Sur Ce Site ?

Archives